Partout où il y a du grisbi à gratter, on trouve des truands. Mais il ne suffit pas de se lancer dans un trafic ou de monter au braquage pour se faire un nom. Dans le Milieu, un « beau voyou » doit être le plus discret possible, maîtriser l’art de la guerre et posséder armée et grande fortune. Il doit aussi éviter les balles, la prison, et compter sur ses proches. À la vie, à la mort. Mais comment fait-il ? Quels sont les plus grands obstacles ? Et s’il venait à dépasser la ligne jaune ?
Fondé sur les confessions inédites d’hommes du milieu marseillais et de Siciliens de Cosa Nostra, Beaux Voyous retrace l’épopée de la French Sicilian Connection.
En 1976, après le Casse de Nice, un groupe de trafiquants marseillais décide de relancer le trafic d’héroïne, de la Blanche. Le risque est grand mais l’espérance de profit l’est encore plus. Grâce au fric du Casse du Siècle, ils vont parcourir le monde pour acheter de la morphine base et persuader des chimistes de la French Connection de se remettre au turbin. Le refrain de la richesse en tête, ils finiront par s’associer avec Don Gerlando, un parrain de Cosa Nostra basé en Sicile, et tirer le diable par la queue…
Beaux Voyous évoque la vie au quotidien des trafiquants, d’Islamabad à Istanbul en passant par Milan, Marseille, Palerme ou Naples, et les coulisses du très grand banditisme. Il dresse un portrait sans complaisance du Milieu et démontre, grâce à des témoignages de première main, comment le juge Pierre Michel fut abattu en octobre 1981. Du jamais lu en France.

Thierry Colombié - France 3 - 04/2008

Thierry Colombié – France 3 – 04/2008